Saumon Fumé : plaisir et nutrition pour de bonnes fêtes sur toute la ligne !
18/12/2018

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas !!!

Chaque année, le saumon fumé est traditionnellement affiché aux menus des réveillons. En effet, il a tout pour plaire : il réussit à allier subtilement plaisir et nutrition ! Car, au-delà de ses savoureuses caractéristiques gustatives tant appréciées, le saumon fumé réunit également de nombreuses qualités nutritionnelles.

Oméga 3, vitamines D, B, E, protéines… le saumon fumé est un produit de fêtes pas comme les autres pour notre équilibre alimentaire ! Il fait même partie de la seule famille d’aliments – les poissons dits « gras » – capable de nous apporter à la fois Oméga 3 ET vitamine D. De plus, le saumon fumé a la particularité de contenir certains éléments nutritionnels en quantités plus élevées que le saumon frais grâce à son procédé de fabrication spécifique – salage, séchage et fumage – qui réduit sa teneur en eau.

 

Le mot de la nutritionniste :

Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste, précise : « Le saumon fumé est un délicieux poisson gras, très apprécié de tous, aux notes festives, s’accommodant de multiples façons : froid, chaud, en apéritif, en entrée, en plat …. Il a des qualités nutritionnelles incontestables qui en font un aliment incontournable au même titre que les autres poissons gras, car ils apportent ce qu’aucun autre aliment ne peut nous apporter : des Oméga 3 et de la vitamine D, dont on sait que les apports sont insuffisants pour la population adulte française. La consommation occasionnelle de saumon fumé est donc une excellente façon d’associer l’utile au festif et au gourmand ! »

 

Le saumon fumé : naturellement riche en Oméga 3

Naturellement riche en Oméga 3, le saumon fumé fait partie des poissons « gras » dont la consommation hebdomadaire est officiellement recommandée par le Programme National Nutrition Santé (PNNS).

En effet, le saumon fumé contient une grande quantité d’Oméga 3, en moyenne de 1 à 1,2 g d’EPA et de DHA pour 100g. Ces valeurs sont supérieures à celles d’un saumon cru non fumé car les procédés de salage, séchage et fumage entraînent une légère déshydratation du poisson et donc, à poids égal, augmentent la concentration de ses éléments nutritionnels.

Sachant qu’une tranche moyenne de saumon fumé pèse environ 35g, cela représente donc un apport de 100 mg d’EPA et de 210 mg de DHA, valeurs extrêmement intéressantes, notre Apport Nutritionnel Conseillé (ANC) étant de 250 mg par jour aussi bien pour l’EPA que pour le DHA. Cela revient à dire qu’une tranche de saumon fumé nous permet de couvrir 40% de l’Apport Nutritionnel Conseillé en EPA et 85% de l’Apport Nutritionnel Conseillé en DHA.

En Bref :

▪ Nous avons besoin de 2 à 3 g d’Oméga 3 par jour, dont 250 mg d’EPA et de DHA.
▪ Les Oméga 3 sont nécessaires en prévention des maladies cardio-vasculaires, via le maintien d’une cholestérolémie et d’une fonction cardiaque normales. Le DHA est, de plus, impliqué dans le développement neurosensoriel du jeune enfant et dans la qualité de la fonction rétinienne et donc de la vision.
▪ Les dérivés des Oméga 3, de type EPA et DHA sont reconnus comme lipides essentiels devant nécessairement être apportés par l’alimentation
▪ Les poissons gras sont les seuls aliments à en être de fortes sources naturelles
▪ Une tranche de saumon fumé (35g) apporte 100 mg d’EPA et 210 mg de DHA soit respectivement 40% et 85% de l’Apport Nutritionnel Conseillé ! (Source : fabricants)

 

D’importantes quantités de vitamine D

La vitamine D liposoluble se trouve en quantité importante dans la chair des poissons gras. Le saumon fumé en contient à raison d’environ 4 μg/100g soit une moyenne de 1 à 1,5 μg pour une tranche de saumon fumé de 35g. L’Apport Nutritionnel Conseillé en vitamine D étant de 5 μg/jour, une simple tranche de saumon fumé couvre à elle seule 15 à 20% de cet apport recommandé.

Un atout précieux quand on sait que 80% des adultes présentent un déficit en vitamine D. En effet, la vitamine D est une vitamine extrêmement importante ; elle facilite l’absorption intestinale du calcium et sa fixation sur la matrice osseuse. Elle est également impliquée dans le fonctionnement normal du système immunitaire et des muscles, dans les processus de division cellulaire et dans le maintien d’une ossature normale. Autrement dit, il vaut mieux ne pas en manquer !

En bref :

➢ La vitamine D est une vitamine stratégique impliquée dans le bon fonctionnement du système immunitaire, des muscles et dans la solidité osseuse. Le besoin quotidien (ANC) est de 5 μg/jour. Les principales sources potentielles de vitamine D sont les poissons gras, certains laitages enrichis en vitamine D … et l’exposition (mesurée) au soleil qui permet à notre corps de la synthétiser.
➢ Pourtant la moitié ou plus de la population française est en déficit de vitamine D faute de consommation suffisante de poissons gras et d’ensoleillement régulier.
➢ Or, il suffit d’une tranche de saumon fumé pour couvrir 15 à 20% du besoin quotidien en vitamine D !

 

Des protéines de très bonne valeur nutritionnelle

Les protéines sont caractéristiques du saumon fumé. Elles sont riches de quasiment tous les acides aminés essentiels nécessaires pour fabriquer nos propres protéines qui composent nos hormones et enzymes, nos anticorps et la structure même de nos cellules.

Une seule tranche de saumon fumé couvre 15 à 20% de notre besoin quotidien en protéines. C’est aussi pour cette raison que la chair du saumon fumé est rassasiante ; elle est dense et riche au plan nutritionnel.

En bref :

Tous les jours, nous avons besoin de 60 à 80 g de protéines dont idéalement la moitié d’origine animale (viandes, poissons, oeufs, produits laitiers) et l’autre moitié d’origine végétale (pains, céréales, féculents, légumes secs, fruits oléagineux). Par la digestion, ces protéines sont découpées et transformées en composants de base – les acides aminés – à partir desquels notre corps va fabriquer ses propres protéines : de la structure même de nos cellules, à nos hormones, nos enzymes, nos anticorps, etc. Une tranche de saumon fumé apporte 15 à 20% de notre besoin en protéines d’origine animale. C’est donc important !

 

Des minéraux, des oligoéléments et des vitamines

Le saumon fumé contient du Phosphore, du Sélénium et de l’Iode, ainsi que des vitamines du groupe B dont la vitamine B12 ainsi que les vitamines B3 et B6 – et également une autre vitamine liposoluble qu’est la vitamine E anti-oxydante. Tous ces éléments ont des fonctions complémentaires et sont tous utiles. Une simple tranche de saumon fumé couvre de 7 à 60% de leurs AJR.

Viadeo Partager