Écrivains et épicuriens, nous parlent du Saumon Fumé

Quelques repères glanés ici et là…

XIIème siècle :

  • Chrétien de Troyes est un poète français, considéré comme le fondateur de la littérature arthurienne en ancien français et l’un des premiers auteurs de romans de chevalerie, le saumon est mentionné dans ses écrits.

XVIème siècle :

  • François Rabelais dans « la vie horrifique du grand Gargantua père de Pantagruel » cite « saulmones, saulmoneaux et force saulmons »…

XXème siècle :

  • Umberto Eco : nous offre sous le nom insolite de « comment voyager avec un saumon » Editions Grasset, un recueil regroupant une série de ses chroniques.
  • Jean-François Revel « Un festin en parole » éditions Jean-Jacques Pauvert : imaginons un festin rêvé, si l’on fait une proposition à l’homme ou à la femme de la rue… soixantième génération de gaulois – celui-ci ou celle-ci  nous répondra ayant fermé les yeux un instant pour mieux rêver par l’énumération de ce menu « paradisiaque ». « le saumon, le foie gras, le caviar, la truffe et les écrevisses, c’est-à-dire en ayant recours à des aliments exceptionnels, rares ou introuvables dans les pays où ils sont consommés ».
  • Maguelonne Toussaint-Samat ; à propos du saumon précise que les produits d’élevage sont de « bonne espèce », en général celle de l’Atlantique, qu’ils sont bien soignés et que leur préparation font l’objet de soins aussi sérieux etc…
    A noter que ce grand auteur a écrit un superbe livre sur le saumon aux éditions Renaissance du Livre : Saumons Les plus belles recettes du roi des rivières. Lequel donne entre autres de nombreuses recettes avec du saumon fumé

Quant aux proverbes à propos du saumon  ils ne sont pas en reste, en voici 2 :

  •  « Saumons comme sermons en quaresme ont leur raison » (Antoine Le Roux de Lincy – 1806-1869)
  • « Il faut perdre un vairon pour pescher un saumon » (Janus Gruter issue in Florilegium)

Sources : Histoire naturelle et morale de la nourriture – Maguelonne Toussaint-Samat – Bordas

Viadeo Partager