Le Saumon Fumé en France, leader en Europe

LE MARCHÉ DU SAUMON FUMÉ EN FRANCE : le saumon fumé sur la vague du succès
Premières tendances 2016 

Le marché poursuit sa croissance (Source : panel IRI à septembre 2016)

Selon les derniers chiffres du marché, le saumon fumé poursuit sa progression sur l’année 2016. Les achats des Français progressent de +3,9% en valeur et de + 2% en volume en Grandes et Moyennes Surfaces en Cumul Annuel Mobile d’octobre 2015 à septembre 2016 vs même période 2014/2015.

Rappel d’une saison ultra-dynamique en 2015

Un chiffre d’affaires en hausse de +1,4% en 2015 (Source : Adepale)

Les entreprises françaises du saumon fumé ont réalisé, en 2015, un chiffre d’affaires de près de 527 millions d’euros, en hausse de +1,4% vs 2014.

Composée de 27 Petites et Moyennes Entreprises, la filière française du saumon fumé emploie près de 2 500 collaborateurs au total, soit une centaine en moyenne pour chacune d’entre elles. Elles se répartissent les volumes ainsi :

6 produisent plus de 1 000 tonnes de saumon fumé par an,

8 de 100 à 1 000 tonnes,

13 de 5 à 100 tonnes.

Les ETF : une représentativité renforcée des fumeurs français

Le Groupe Saumon et Truite fumés constitué au sein de l’ETF (Entreprises du Traiteur Frais) renforce sa représentativité. Après l’arrivée de Delpeyrat en 2015, Meralliance a rejoint l’ETF Saumon Fumé. Le Groupe réunit désormais 11 entreprises et près de 2 800 employés : Aqualande – Delpeyrat – Delpierre – Fjord King – Fumoirs de Saintonge – Guyader L’esprit de la mer – Labeyrie – Le Borvo – Meralliance  – Moulin de la Marche – Saumextra. Il représente 82% de la production de saumon fumé en France.

Le saumon fumé moteur du rayon festif en 2015 

Le saumon fumé a réalisé des fêtes de fin d’année exceptionnelles en 2015 affichant le plus fort taux de croissance de l’alimentaire festif avec +5,6% de croissance en valeur et +4,3% en volume sur les deux derniers mois de l’année, alors que la moyenne du marché des produits festifs se situait à +3,2% en valeur et 1,6% en volume([1]). Ce plébiscite des consommateurs confirme, dans les faits, le caractère incontournable du saumon fumé sur les tables des fêtes de fin d’année.

Le marché est monté en gamme en fin d’année, soutenu par la croissance des origines les plus valorisées comme l’Écosse (+11,1% en val.), le Bio (+25,9% en val.) ou encore le saumon sauvage qui affiche +12,5% en valeur(2).

59 400 tonnes de saumon travaillé en France en 2015 (Source : Adepale)

Les ateliers de fumage français ont travaillé 59 400 tonnes de saumon en 2015 vs 53 800 tonnes en 2014, soit +10,4% (quantités exprimées en équivalent poisson entier).

Les saumons travaillés (poissons entiers et filets) proviennent à 67% de Norvège (frais), à 22% d’Écosse (frais), à 5,5% d’Alaska (sauvage, congelé) et à 4% d’Irlande (frais, majoritairement bio).

Répartition des origines du saumon mis en œuvre par les fumeurs en France en 2015

[1]  Source : panel IRI novembre / décembre 2015

repartition-des-origines-du-saumon-en-france

Viadeo Partager