Le Saumon Fumé, un étiquetage clair et précis

Un étiquetage clair et précis

A delicious salmon fillet on a cedar plank.La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) rappelle sur son site la réglementation :

« Pour l’information du consommateur, l’étiquetage doit préciser, outre la dénomination de l’espèce, si le poisson utilisé lors des opérations de fumage a été pêché ou élevé, la zone de capture pour les poissons pêchés et le pays d’élevage pour les poissons d’aquaculture. »

Selon les cas, l’étiquetage peut préciser :

  • que le fumage a été réalisé au feu de bois ;
  • que le poisson n’a jamais subi de congélation ;
  • que le poisson a été tranché à la main ;
  • que le salage a été effectué au sel sec.

L’étiquetage doit également indiquer si le saumon fumé a été décongelé.

En général, le seul ingrédient ajouté au saumon est le sel. Certains produits peuvent également comporter du sucre en petite quantité. Dans ce cas, il apparaît dans la liste des ingrédients.

Le Saumon Fumé se conserve entre 0°C et 4°C.

En règle générale, on trouve donc sur un emballage de saumon fumé :

  • Le pays où a été élevé le saumon par exemple en Norvège, au Royaume-Uni (Ecosse) ou en Irlande ; ou l’Océan dans lequel il a été pêché (Ex. Océan Pacifique pour le saumon d’Alaska)
  • le nom de l’espèce (et son nom scientifique) : par exemple saumon atlantique (et son nom scientifique Salmo salar)
  • Le mode d’emploi et les conditions particulières de conservation (avant et après ouverture)
  • Le numéro de lot
  • La date de durabilité (à consommer jusqu’au ….)
  • Le poids
  • Les valeurs nutritionnelles et énergétiques (obligatoires à partir de fin 2016)

Les saumons fumés peuvent également être porteurs de mentions à titre volontaire telles que :

  • Des labels de qualité (label rouge, bio …)
  • Des labels environnementaux ou relatifs à la filière (MSC, ASC, GlobalGap …)
  • La taille et le nombre des tranches
  • Etc…

 

 

Viadeo Partager